Escapades

Our trip to Boston

Hey ça fait longtemps comment ça va ? Non non on ne vous a pas oublié, c’est juste que on a été pas mal pris ces derniers temps. Et pour nous faire pardonner c’est non pas un mais bien deux articles que nous allons vous faire. La chance hein ? On vous aurait bien offert autre chose mais via internet c’est ce qu’on peut faire de mieux.

Pour notre première excursion aux Etats-Unis nous sommes allés à Boston (bien prononcer Boston et non Bostone hein je ne sais pas trop pourquoi mais ici c’est comme ça).

IMG_20170318_174041

Pourquoi Boston? Excellente question. MMM laissez moi réfléchir à la question. La première raison je dirais que c’est parce que c’est une des grandes villes américaines pas loin (6h00 de route), la deuxième c’est qu’on avait un peu envie de voir les USA, et la troisième raison c’est parce que c’était la Saint-Patrick et apparemment ça valait le coup d’être vu à Boston.

Du coup nous sommes partis pour 6h00 de route, départ 18h00 du coup on devrait arriver en théorie vers ???? Oui exactement minuit. Disons que c’est ce qui se serait passé si on avait pas mis une heure à passer la frontière américaine. Oui parce que, ici, c’est pas l’Europe, il faut s’arrêter, dire d’où on vient, où on va, à qui appartient la voiture, depuis combien de temps on est pas venu aux Etats-Unis, de quelle couleur est notre caleçon préféré, enfin le genre de questions assez basiques en somme (on a quand même eu de la chance d’être tombé sur un douanier super sympa qui ne s’est même pas enervé quand on a galéré pour ouvrir les fenêtres de la voiture). Du coup après avoir passé une bonne heure à détailler notre vie nous avons décidé que même si c’était un endroit sympa pour passer le week-end, heu pardon, la fin de semaine, il était temps de reprendre la route.

Et donc arrivée prévue 1h45. Oui on ne sait pas bien où sont passées les 45min en plus mais bon.Vers 1h00, on était vraiment seul sur la route et un espèce de coyote, je pense, a decidé que le voyage était un peu trop monotone et a traversé devant nos roues. Mais bon rien de cassé, il a continué sa route et nous la nôtre et tout le monde est arrivé à destination en un seul morceau. Après ça nous sommes arrivé à ce qu’on pourrait appeler un péage, mais c’était juste une série de petites cahutes sans barrières. Vu qu’on avait pas de dollars américains, il nous a donné un ticket pour qu’on paie en ligne. Bien sûr, on s’est empressé de le perdre.

Une dernière petite frayeur pour la route, vu que nous sommes arrivés beaucoup, beaucoup plus tard que prévu au Airbnb, le propriétaire a mis un peu de temps à ouvrir. Du coup, on était un peu, imagine il ne se réveille pas. Mais bon il s’est reveillé et tout et bien qui fini bien on a pu se coucher dans une magnifique chambre dont le confort laissait à desirer mais bon à 1h45 on n’a pas fait les difficiles et on est allé se coucher.

Hop petite nuit et en route pour Boston. Ah au fait, j’avais déjà visité la ville il y a 4 ans et pour l’occasion je m’étais acheté un cartoville de Boston, et puis bon hein c’est pas comme si ça servait une fois tous les 4 ans, alors du coup, je l’ai pas pris. Bref, hop hop hop, il est temps de prendre le bus. Après avoir demander 6 fois des « Bus tickets » avec mon meilleur accent anglais, la dame a enfin compris ce que je voulais dire et nous en a donné. Et enfin on est arrivé. Il fallait être en ville assez tôt car nous avions une visite guidée de prévue toute la matinée (si vous voulez plus détails sur la visite, il faut lire l’article de Margot).

On passe donc en vitesse la première demi journée pour passer à notre première après-midi à Boston. On est allé voir les deux universités que j’ai refusé pour pouvoir faire mes études à Rouen, j’ai nommé Harvard et le MIT.

Harvard est vraiment tout mignon (sauf la fac d’informatique qui est vraiment immonde, tellement que je n’ai pas voulu la prendre en photo). On a touché la chaussure gauche de Mr John Havard, ça porte chance à ce qu’il parait. On a fait le tour du campus, c’est vraiment super mais je vous laisse juger par vous même, parce que une photo vaut souvent mille mots.

Après avoir voulu dévaliser la boutique de Harvard (oui parce que je suis un gros fan des boutiques d’école parce que même si je n’ai pas pu y aller au moins je peux avoir des goodies pour faire genre) et être reparti avec un petit porte-monnaie, direction le MIT. Là encore, ambiance studieuse, on sent les neuronnes qui chauffent sur des problématiques super compliquées que je ne comprendrais jamais. Ou alors ils sont juste en train de faire la sieste ou bien en train apprendre les tables de multiplication, après tout, pourquoi pas.

Après toutes ces aventures direction un pub pour une bière et un burger bien mérité. On m’a encore demandé ma carte d’identité ! Mais apparemment, aux Etats-Unis, tout le monde montre sa carte d’identité, absolument tout le monde, comme ça pas de jaloux. Et ceci conclut notre première journée à Boston (vous vous y faites à dire Boston et non Bostone ? Non ? Parce que moi pas du tout).

Deuxième jour à Boston, nous avons décidé de faire le Freedom Trail, c’est une ligne de briques rouges qui passe dans toute la ville à travers tout ce qu’il y d’intéressant à voir. On peut voir l’ancien city hall, un super petit musée, l’obélisque (oui il y a un obélisque, ils ont voulut faire comme à Paris mais ça rend moins bien)  et le plus vieux bateau militaire mis à la retraite. On a décidé de le visiter parce qu’on s’est dit que ça nous rechaufferait un peu et vu que c’était gratuit. Grosse erreur, big mistake comme ils disent aux US. Ils faisaient tellement tellement froid sur ce bateau! Heureusement on est pas resté très longtemps.

IMG_20170319_104238IMG_20170319_105226IMG_20170318_14462220170318_115846IMG_20170318_18123320170318_18375320170318_190330IMG_20170318_182349IMG_20170318_122058IMG_20170318_17571320170318_114059IMG_20170318_17541620170318_114329

Ensuite direction le petit marché pour manger un petit lobster roll, comprendre un sandwich mayo homard, un peu cher certes, mais Margot a bien aimé du coup ça valait le coup, et une pointe de pizza pour moi.

Une fois restaurés, direction la parade de la Saint-Patrick parce que c’était quand même pour ça qu’on était là. On a pris le métro qui a décidé de nous laisser une station avant celle qu’on visait, du coup on a marché loooooooooongteeeeeeeeeeeeemps dans le froid mais ça valait le coup. On s’est trouvé un petit tas de neige sur lequel monter pour admirer la parade. Bon entre nous, le mec qui vomit à 15 cm de toi pour cause d’abus de boisson ça perturbe un peu le charme de la parade mais c’était vraiment super. On a même eu un bonbon à la pomme.

Et après toutes ces aventures, nous sommes repartis vers Montréal, bien fatigués mais très contents de ce week-end. On en a profité aussi pour perdre nos deux passeports pour mettre un peu de challenge dans notre aventure canadienne mais ne vous inquiétez pas tout va s’arranger.

Et voila comment se termine un super week-end, le prochain arrivera surement le mois prochain.

Raphaël

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Our trip to Boston

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s