Curiosités, Vie de tous les jours

Ces choses qui nous ont VRAIMENT étonnés en arrivant au Québec

Cela fait exactement 3 mois que nous habitons à Montréal, c’est à la fois long et court. C’est assez long pour qu’on se sente « chez nous » dans notre appartement, pour qu’on fasse nos courses dans « notre » supermarché, qu’on aille dans « notre » petit resto. Par contre ça n’est pas assez long pour qu’on fasse « notre épicerie », ou qu’on sache à combien de degré fahrenheit il faut faire chauffer le four (400°F, ça paaaasse), ou pour qu’on arrête d’appeler la France et les français « chez nous ».

Bref, pour fêter notre trimestre québécois, on s’est dit qu’on allait faire une petite liste des choses qui nous ont vraiment étonnés en arrivant ici. Le vraiment est important, je ne parle pas du tip au restaurant, des prix hors-taxes, de la poutine ou du sirop d’érable, on n’est pas des bleus du Québec non plus! Non non, je parle de ce qui n’est pas marqué dans le routard ou dans le « guide de survie de l’européen au Québec » – que nous possédons en 3 exemplaires dont 0 emporté dans nos valises – de ce à quoi on ne s’attendait pas du tout.

1 – Les saisons… des fruits et légumes

Alors autant, on peut dire qu’ici les saisons sont largement plus marqué qu’en France pour tout ce qui est météorologique, autant le concept de fruits et légumes de saisons semble être une notion très vague ici. On trouvait au mois de janvier des melons à gogo, des fraises, des framboises mais aussi tout un tas de courgettes et autres aubergines, des oignons de printemps. Et puis des asperges, partout des asperges, alors ça, je pense que j’ai mangé plus d’asperges en 3 mois que dans toute ma vie. Vous me direz que dans certains magasins (surtout à paris), on peut trouver des framboises en toute saison mais là c’est un autre niveau et je perds peu à peu mes bonnes habitudes de « que du français », « que de saison ».

2 – Les patinoires

Je me doutais qu’il y avait bien plus de patinoires ici qu’en France, avec le hockey comme sport national, mais j’étais très loin de m’imaginer l’ampleur de la chose. En gros il y a au moins une patinoire, souvent deux (une « à bandes » pour le hockey, une pour le patin libre) dans quasiment tous les parcs de Montréal. C’est vraiment impressionnant, voyez cette carte!

Il y a une patinoire comme on a un petit terrain de foot (d’ailleurs celle-ci est souvent sur le dit terrain l’hiver!).

3. Bonjour ça va bien?

Voilà une habitude avec laquelle je ne suis toujours pas à l’aise, partout, au restaurant, à la caisse du magasin, au comptoir du bar laitier (le glacier^^), chez le dentiste, à la SAQ, à la billetterie du musée,  au contrôle des tickets au cinéma, on nous accueille par un « Bonjour ça va bien? » ou même « Salut ça va bien? ». Je sais qu’on ne nous demande pas VRAIMENT si ça va bien, c’est une petite danse de communication pour établir le contact, mais ark, il y a toujours un moment de flottement au moment de répondre à la question. « Bien et vous? » ou « Bien et toi? », je ne sais pas, j’ai l’impression de marmonner une vague réponse à chaque fois tout en piquant un fard. Bon, j’avoue que je ne pique plus de fard, mais j’ai toujours un petit pincement de malaise quand on me pose cette question (oui, je suis facilement mal à l’aise).

4. Traverser la route, au péril de ma vie

Soyons logiques et mathématiques, partons de 2 postulats. Premièrement, les québécois sont polis, oui c’est un cliché certes, comme les français qui font la gueule. Mais bon, d’un point de vue purement statistique, le québécois moyen est plus poli que le français moyen. Deuxièmement, les routes sont en moyenne (vive les maths) quadrillées et donc ne réservent que peu de surprises (si on ne compte pas les nids de poule, qui réservent eux, beaucoup de surprises, mais que nous considérerons comme négligeables dans le cadre de notre démonstration, tout comme les frottements). On peut donc s’imaginer qu’il est assez aisé de traverser une route, soit à un feu rouge, soit, en l’absence de feu, grâce à l’arrêt courtois d’un poli québécois non surpris roulant à allure raisonnable (par politesse). Que nenni, d’après une étude IFOP-IPSOS pour Tabernouche Magazine, l’automobiliste aura plutôt tendance, dans le meilleurs des cas, à ignorer toute sollicitation du piéton tentant de traverser, dans le pire, à augmenter son allure pour intimider le passant. Peut-être n’aurais-je pas dû négliger les frottements dans ma démonstration, essentiels pour l’action de freinage du véhicule? On ne saura sûrement jamais.

NB : On n’oubliera pas, pour comprendre l’étendue de notre étonnement, que nous venons pourtant de vivre 3 ans à Paris, capitale mondiale du harcèlement moral de piéton par conducteur énervé.

5. Les vidéoclubs

Louer un DVD, je croyais que cette activité appartenait au passé, au même titre que rémouler les couteaux, danser aux bals populaires ou encore jouer à Angry Birds sur sa tablette première génération. Finito, passé, adieux. On se souvient trop bien des magasins de location à l’agonie, disparaissant les uns après les autres tristement. Quelle n’a pas été ma surprise quand j’ai vu à 2 pas de chez moi un magasin rutilant louant des DVD? Alors il n’y en a pas beaucoup, ils n’ont pas l’air de tourner à plein régime et fournissent d’autres services comme la vente de jeux vidéos ou de popcorn 🙂 Mais ils existent.

Attention, je ne dis pas du tout que c’est une preuve que le Québec est 10 ans en arrière de la France, loin de moi cet idée là (idée de maudit français!). Les cultures sont différentes, les envies et les gens aussi, ce qui explique la persistance de ces boutiques, mais j’avoue que je les avais, pour ma part, totalement oubliées.

Bonus – Ce que j’ai découvert sur la France en venant ici

On dit « du coup » Tout. Le. Temps.

 

Publicités
Par défaut

3 réflexions sur “Ces choses qui nous ont VRAIMENT étonnés en arrivant au Québec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s