Escapades, Faune locale, On a de la visite!

Des biches, partout, des biches!

Hey bonjour, bonjour,

Nous re-voici partis pour une nouvelle aventure palpitante, j’ai nommé la visite du parc Omega. Qu’est ce que vous en dites on se lance dans la lecture (l’écriture pour ma part) de cet article ? Allez c’est parti.

Le parc Omega c’est un grand parc au Québec où tu te promènes en voiture et tu fais des photos en résumé.

La première chose à faire c’est de commencer par la boutique. Oui je sais normalement c’est à la fin du parcours quand les enfants ont été sages mais là c’est pour acheter quelque chose dont vous aurez besoin des le début…on achète des carottes. Non celles du parc Omega ne sont pas particulièrement bonnes (remarquez j’ai pas goûter) mais sans ça vous allez passer à côté de l’attraction principal.

Et la c’est parti, bien enfermé dans la voiture, on roule tranquillement dans le parc. On ne fait pas 200m que les carottes sont déjà utiles. On est envahi de toute part de chevreuil/biche/renne/élan enfin des cervidés quoi. Parce que je ne sais pas vous, mais moi personnellement j’ai beaucoup de mal à faire la différence entre toutes les espèces.

IMG_20170414_115312

Excusez-moi, avez-vous 5 minutes pour parler de notre sauveur Jésus Christ?

Et oui, ils ont compris le truc, ils savent que dans ces espèces de boîtes de conserve à 4 roues, si on est suffisamment gentil, on reçoit un bâton orange en retour et c’est miam. Donc c’est parti distribution de carottes de tous les côtés, une à gauche, une autre à droite hooo et là-bas, il y a des sangliers, si j’arrive à lancer assez loin ça sera pour lui… Enfin c’est le grand bazar mais c’est super sympa.IMG_20170414_114847

Un conseil quand même si un jour vous vous dites tiens je vais prendre le métro et faire un petit tour au parc Omega, dans ces moments où vous êtes envahis par plein d’animaux, ne laissez pas votre fenêtre ouverte ou bien prévoyez un vêtement imperméable. Parce qu’un cervidé, quand ça sait que ça va manger ça bave beaaaaucoup (avec 4 A c’est vous dire s’il y a beaucoup de bave). Vous ne pourrez pas dire que vous n’êtes pas prévenu.IMG_20170414_120026

Premier arrêt au parc Omega un petit lac sympa, à ce qu’il paraît il y a des truites, mais on a eu du mal à s’en rendre compte le tout étant congelé. Hop hop un petit tour de lac, quelques photos des totems que l’on croise et c’est reparti pour le fameux concours de lancer de carottes.IMG_20170414_112413

Outre des truites surgelés, des sangliers et des bambis, on va avoir l’occasion de croiser sur notre passage des coyotes, des loups (qui étonnement ont l’air d’apprécier les carottes également), un orignal très copain avec une petite chèvre et des ours. Tout ces animaux sont dans des enclos donc pas de risque que par inadvertance on laisse rentrer un ours dans une voiture. Et vous imaginez la boucherie que ça serez s’ils laissaient les loups en liberté à côté des biches?

Cependant il y a un autre animal qui est en liberté et vraiment on ne fait pas les malins quand on les croise à deux centimètres de la voiture. On peut effectivement s’approcher de bisons! Autant vous dire que nos charolaises sont toutes petites à côté de ces mastodontes. Donc un dernier conseil si vous voulez ne pas vous faire charger par une meuh meuh en colère, évitez de klaxonner.

Voilà j’espère que notre balade au parc Omega vous aura fait rêver 😉

Raphaël

PS: en repartant on a croisé une biche qui courait sur la route mais en dehors du parc, un vrai animal sauvage! Même pas le temps de lui lancer nos derniers bouts de carottes qu’elle était déjà partie.

Publicités
Par défaut
Escapades, On a de la visite!

Du spa et des cascades, bienvenue à Rawdon

Avec la soeurette et sa copine là pour la semaine, il fallait trouver une petite escapade. Une petite souris (nommée mon oncle Jean-Louis) nous a chuchoté à l’oreille qu’un très beau spa scandinave se trouvait à une heure seulement de Montréal. Il faut savoir que les spas, et particulièrement les spas scandinaves, sont assez populaires dans le coin. Bains chauds, bains froids, sauna finlandais et relaxation dans la nature, il n’en fallait pas plus pour convaincre toute notre petite équipe. Nous sommes donc partis pour la journée à Rawdon, en Lanaudière. La route était en elle-même très jolie, alors que nous n’avions presque plus de neige à Montréal, les sous-bois de la région en étaient encore recouverts.

A notre arrivée sur place, le cadre du spa La Source était déjà magique.

20170409_132754

Ne vous fiez pas à la doudoune de la cul-gelée en chef Aliette, la température était très clémente, pas loin de 20°C.

Le spa en lui-même était encore plus beau, malheureusement pour vous chers lecteurs, nous n’étions pas autorisés à prendre des appareils électroniques à l’intérieur, vous n’aurez donc aucune photo. Les conditions étaient parfaites, du soleil, une température très agréable (nous pouvions nous promener en maillot de bain dehors entre les différents bains et sauna) et il y avait encore toute cette neige qui rendait l’ensemble magnifique.

On se délasse dans un bain chaud, puis on trempe (très) rapidement dans un bain froid. Ensuite sauna, hammam, sieste sur une peau de bête face à la forêt, orteil trempé dans la source à 5°C (ça pique), bref, que des activités épuisantes. Il y avait même une pièce entièrement plongée de le noir pour un maximum de relaxation. Bon, le seul problème de cette salle est qu’il fallait bien voir quelque chose pour s’installer dans les espèces de transats à bascule qui composaient la salle. Il y avait donc une lumière noire qui permettait de voir un petit dessin blanc sur le transat. Mais avec la lumière noire, on ne voyait pas que le petit dessin du transat, mais tout ce qui était blanc comme… les dents! Et je peux vous dire que de voir des paires de dents se balancer dans le noir peut provoquer un léger fou-rire.

Après cette pause enchantée, nous avons décidé d’aller faire un tour du côté des chutes de Dorwin, également situées à Rawdon. Le parc était fermé (et donc gratuit) mais accessible « à nos propres risques ». Comment ça « à nos propres risques »? C’est bon, on va juste faire une petite balade, on ne part pas à la chasse à l’ours! Bon, on a rapidement compris que descendre des escaliers en bois enneigés pouvait effectivement comporter certains « risques ».

20170409_164921

Mais au delà de l’aventure enneigée, les chutes étaient vraiment magnifiques, avec la fonte des neiges, le débit était impressionnant.

20170409_163056

D’ailleurs, quand on regarde l’eau gronder comme ça, on ne peut pas s’empêcher de s’imaginer ce qui se passerait si on se retrouvait plongé dedans (indice: la mort), mais de nombreux panneaux indiquaient que la baignade était interdite alors nous n’avons pas tenté l’expérience.

20170409_16515920170409_165156

Voilà qui clôturait une belle journée toute enneigée mais à la météo plus que printanière.

20170409_170749

Vous ne rêvez pas, on voit bien des bouts de « banquise » flotter au loin.

PS: Depuis notre visite, un véritable cratère s’est formé sur la route principale de la ville, on est bien contents de ne pas être passé à ce moment là!

rawdon

Par défaut
Curiosités, Escapades, On a de la visite!

La cabane à sucre

Hey, je sais je sais vous avez toutes les raisons de m’en vouloir, pas d’articles, pas de nouvelles pendant un mois, ça veut dire pour vous des longs moments d’ennui pendant des réunions interminables :-). Je pourrais essayer de vous vendre le fait que c’est pour vous permettre de savourer chaque nouvel article au maximum ou pour apprécier de redécouvrir tous nos anciens articles mais personne n’est dupe, c’est que j’avais la flemme XD

On va essayer de rattraper ça 🙂 oui parce que au final on a fait plein de choses ce dernier mois.

De début mars à mi avril ici on a ce qu’on appelle les temps des sucres qui correspond à la mise en exploitation des érablières. Si vous êtes allés voir sur wikipédia la définition pour en apprendre plus  vous vous êtes sans doute rendu compte j’avais, sans aucun scrupule, pomper la définition. Et qui vous dit que ce ne sont pas eux qui ont copié sur moi? Donc bon arrêtons les conclusions attives (et ne vérifions pas la date de dernière modification de l’article  wikipédia ça n’a aucun intérêt) et concentrons nous sur le vrai sujet de l’article, les cabanes à sucre.

Les cabanes à sucre ouvrent pour le temps des sucres, c’est un endroit super sympa. On y est allé avec les collègues de Margot ainsi que sa soeur et une amie à elle qui nous ont rejoint pour une semaine à Montréal.

En fait, le principal intérêt pour nous des cabanes à sucre c’est que c’est endroit où on peut manger. Alors là je peux vous dire qu’il est bien loin le temps du régime, au menu saucisse au sirop d’érable, haricot au sirop d’érable, sirop d’érable au sirop d’érable, oreille de crisse mmmm ( cette liste n’est pas exhaustive, pour des renseignements plus complets merci de venir nous voir entre début mars et mi avril 2018 xD)

Et à la fin on chante des chansons typiquement québécoises, on s’est même retrouver à imiter des corneilles, à un moment 🙂 Attention par contre si vous ne chantez pas, vous prenez le risque d’être de corvée de vaisselle (la technique consiste à remuer les lettres sans sortir aucun son comme ça aucun risque ^^).

Et le clou du spectacle pour conclure ce repas ce sont des tires sur la neige qui nous attendent en sortant de la cabane. On fait couler du sirop d’érable chauffé en une sorte de caramel sur de la neige fraîche, puis on récupère le bonbon ainsi formé sur un bâtonnet, un délice.

Je pense qu’on a fait le tour de la question 🙂 je vous dis donc à bientôt (pour de vrai hein on en vous abandonnera plus aussi longtemps promis)

Raphaël

Par défaut