Escapades, Faune locale, On a de la visite!

The doudous are back

Et oui je sais ça fait longtemps et on avait promis de faire des articles plus souvent, pour la peine on va écrire 100 fois je dois écrire plus d’articles. Et on va vraiment essayer d’écrire plus souvent.

On va faire un rattrapage accélérer de ce qui nous ait arriver ces derniers temps. Attacher vos ceintures ça va décoiffer.

Alors on va commencer par un petit hôtel près de Québec, au pays des premières nations.

Il y a cela 2 mois, nous sommes allés avec les parents de Margot dans un village amérindien près de la ville de Québec, Wendaque, heuuu Wendace rooo zut, attendez je reviens je vais vérifier l’orthographe, ah oui ça s’écrit Wendake. Cela nous a permis d’apprendre plusieurs choses sur les nations amérindiennes qui vivaient en Amérique du nord avant l’arrivée des européens (pour plus de détails j’ai acheté le Québec pour les nuls, je me ferais un plaisir de vous faire un compte-rendu de lecture comme en troisième si vous voulez, mais c’est pas obligatoire hein 😉 ).

L’hôtel où on logeait était à la fois un hôtel et un musée. On a vu une maison traditionnelle Wendat (le peuple amérindien qui habitait sur les terres de Québec à l’éééééééépoque), oui parce que au Québec ils avaient pas de tentes hein, vous comprenez par -30 l’hiver on préfère des constructions un peu plus solide que en toile mais après c’est un choix de vie, hein chacun fait comme il le sent 🙂

IMG_20170430_115319

Vue de notre chambre d’hôtel

Hop, hop, hop on passe 8 semaines en vitesse rapide, et pour notre première sortie avec notre nouvelle voiture (notez le petit teasing), direction le parc Oka pour ce week-end prolongé de la St Jean. Parce que pour une fois c’est notre tour d’avoir des week-end de 3 jours (notre petite vengeance du mois de mai, rien de personnel 🙂 ). Le parc Oka c’est quoi ? C’est un lac avec une plage de sable super sympa, des petits barbecues si vous n’avez pas oublié de prendre vos brochettes, des locations de paddle, kayak et j’en passe, donc un moment sympa.

Bon première baignade fraiche mais sympathique, on a été un peu perturbé par ce qu’on pensait être des bébés poisson ou crevette morts à la surface de l’eau. On sort donc de l’eau un peu perturbés. Le truc, c’est quand on est retourné à la voiture, on en a vu qui tombaient du ciel, alors, soit ils ont vraiment des espèces de poissons bizarres, soit on a loupé quelque chose. En fait c’était des mues d’éphémères, rien d’inquiétant oufff on est soulagé là. Je vous avoue que au début on était pas franchement ravis de se baigner au milieu de restes poissonneux mais notre sourire est vite revenu quand on a découvert notre erreur.

En même temps, regardez-moi ce bordel excusez moi!


L’avantage de ce parc, c’est qu’il n’y pas qu’une plage, des barbecues et des mues d’insecte! C’est un parc national, possédant plein de chemins et autres sentiers. Paraît-il qu’on peut même y croiser des tortues sauvages! Du coup on était chaud pour faire une petite balade (11km rien de bien méchant, oui ça fait un peu je me la pète et alors ? Je fais bien ce que je veux c’est moi qui écrit 🙂 ). Donc on part dans les sous-bois tout contents et là bzzzzzzzzzzzz (je fais bien le moustique hein? Et encore vous avez rien vu c’est encore mieux quand il y a le son) une armée de moustique à l’assaut de deux pauvres citadins qui n’avaient pas une seconde pensée que après le printemps pluvieux qu’on a eu les endroits boisés comme ça seraient infestés. On a décidé une fois les 15 piqûres chacun passées, que finalement 11km, c’était peut être beaucoup et qu’une nouvelle baignade s’imposait (non on ne sait pas du tout fait virer de la forêt par des insectes hauts de 3mm je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler).
Voilà 5 semaines en accélérée, c’était sympa pas vrai ? Bon par contre on rentre bientôt en France et je ne pense pas qu’on vivra d’autres aventures aussi palpitante que Le retour des Vampires tueurs (ça fait plus classe que Les piqûres de moustiques non ?)
Donc ne nous en veillez pas si on n’écrit encore pas grand chose pendant quelques semaines. Mais on va vraiment essayer de faire au mieux.

A bientôt tout le monde, on se voit sur le vieux continent 🙂

Raphaël

Comment ça j’ai parlé d’une certaine nouvelle voiture et je n’en ai pas parlé? Allez hop, hop, hop on retourne 2 semaines en arrière en vitesse rapide et pfiou nous voilà arrivé le 14 juin, jour de l’achat de notre sublimissime voiture. Bon ok, on doit changer les freins, l’huile, le filtre cabine et les pneus mais elle a nous 🙂 🙂 : ) Donc pour l’instant on est trop content on va pouvoir partir à l’aventure en dehors de l’île et ça c’est vraiment trop bien (comptez sur nous pour bien nous plaindre quand il faudra déneiger les places de parking pour pouvoir se garer et quand il faudra pelleter une heure pour se rendre compte qu’on est même pas en train de dégager notre voiture mais on en est pas encore là 🙂 ).

IMG_20170614_201455

Publicités
Par défaut
Escapades, Faune locale, On a de la visite!

Des biches, partout, des biches!

Hey bonjour, bonjour,

Nous re-voici partis pour une nouvelle aventure palpitante, j’ai nommé la visite du parc Omega. Qu’est ce que vous en dites on se lance dans la lecture (l’écriture pour ma part) de cet article ? Allez c’est parti.

Le parc Omega c’est un grand parc au Québec où tu te promènes en voiture et tu fais des photos en résumé.

La première chose à faire c’est de commencer par la boutique. Oui je sais normalement c’est à la fin du parcours quand les enfants ont été sages mais là c’est pour acheter quelque chose dont vous aurez besoin des le début…on achète des carottes. Non celles du parc Omega ne sont pas particulièrement bonnes (remarquez j’ai pas goûter) mais sans ça vous allez passer à côté de l’attraction principal.

Et la c’est parti, bien enfermé dans la voiture, on roule tranquillement dans le parc. On ne fait pas 200m que les carottes sont déjà utiles. On est envahi de toute part de chevreuil/biche/renne/élan enfin des cervidés quoi. Parce que je ne sais pas vous, mais moi personnellement j’ai beaucoup de mal à faire la différence entre toutes les espèces.

IMG_20170414_115312

Excusez-moi, avez-vous 5 minutes pour parler de notre sauveur Jésus Christ?

Et oui, ils ont compris le truc, ils savent que dans ces espèces de boîtes de conserve à 4 roues, si on est suffisamment gentil, on reçoit un bâton orange en retour et c’est miam. Donc c’est parti distribution de carottes de tous les côtés, une à gauche, une autre à droite hooo et là-bas, il y a des sangliers, si j’arrive à lancer assez loin ça sera pour lui… Enfin c’est le grand bazar mais c’est super sympa.IMG_20170414_114847

Un conseil quand même si un jour vous vous dites tiens je vais prendre le métro et faire un petit tour au parc Omega, dans ces moments où vous êtes envahis par plein d’animaux, ne laissez pas votre fenêtre ouverte ou bien prévoyez un vêtement imperméable. Parce qu’un cervidé, quand ça sait que ça va manger ça bave beaaaaucoup (avec 4 A c’est vous dire s’il y a beaucoup de bave). Vous ne pourrez pas dire que vous n’êtes pas prévenu.IMG_20170414_120026

Premier arrêt au parc Omega un petit lac sympa, à ce qu’il paraît il y a des truites, mais on a eu du mal à s’en rendre compte le tout étant congelé. Hop hop un petit tour de lac, quelques photos des totems que l’on croise et c’est reparti pour le fameux concours de lancer de carottes.IMG_20170414_112413

Outre des truites surgelés, des sangliers et des bambis, on va avoir l’occasion de croiser sur notre passage des coyotes, des loups (qui étonnement ont l’air d’apprécier les carottes également), un orignal très copain avec une petite chèvre et des ours. Tout ces animaux sont dans des enclos donc pas de risque que par inadvertance on laisse rentrer un ours dans une voiture. Et vous imaginez la boucherie que ça serez s’ils laissaient les loups en liberté à côté des biches?

Cependant il y a un autre animal qui est en liberté et vraiment on ne fait pas les malins quand on les croise à deux centimètres de la voiture. On peut effectivement s’approcher de bisons! Autant vous dire que nos charolaises sont toutes petites à côté de ces mastodontes. Donc un dernier conseil si vous voulez ne pas vous faire charger par une meuh meuh en colère, évitez de klaxonner.

Voilà j’espère que notre balade au parc Omega vous aura fait rêver 😉

Raphaël

PS: en repartant on a croisé une biche qui courait sur la route mais en dehors du parc, un vrai animal sauvage! Même pas le temps de lui lancer nos derniers bouts de carottes qu’elle était déjà partie.

Par défaut